Traversée de l'Islande à skis en hiver
.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Rubriques


Sites favoris

Mon FORUM sur l'ISLANDE
Trek du Laugavegur en 2007
Trek ISLANDE 2010
Trek Laugavegurinn ISLANDE 2009
Traversée de l'Islande à skis avec pulka
Le plateau de l'Aubrac
Traversée de l'Islande à skis -mars 2014-

Réveil au refuge de Bergland

Au milieu du repas notre ami russe Maxim nous sort une bouteille de Cognac : " Somebody wants Cognac ?" demande-t-il à l'assemblée avec le sourire en coin d'un matou qui aurait capturé une souris. Tout le monde y gouttera sauf moi car je suis assez mal comme ça.

Je tapote le baromètre au mur et il semblerait que les pressions remontent ce qui est de bon augure pour la suite.

Une fois le repas expédié tout le monde se prépare à aller au lit. Rob nous dit que les toilettes se trouvent dans la petite cabane derrière le refuge (en bas à droite de la photo) mais qu'il faut y aller avec la lourde pelle métallique du refuge car la porte sera certainement bloquée par la neige. Et oui tout se mérite. Je suis le premier qui s'y colle : je renfile ma polaire, ma gore-tex, mes bottes, mes moufles et me lance à l'assaut de ces fameuses toilettes. Un pas sur trois je m'enfonce dans la neige jusqu'aux genoux, sans les skis c'est pas facile ! Et en effet la petite cabane est prise dans la neige, et comment ! Je dégage l'entrée au terme de beaucoup d'efforts car la neige côté vent est verglacée. Mais même une fois la neige enlevée et le loquet baissé la porte ne s'ouvre toujours pas, c'est alors que je m'aperçois que la porte est complètement soudée à l'encadrement par de la glace, impossible d'ouvrir cette satanée porte. Je suis contrains de retourner au refuge chercher un pic à glace et d'attaquer la porte à coups de piolet, éclairée par la lumière crue de ma lampe frontale. En tout et pour tout l'accès à l'intérieur de la cabane m'aura pris un bon quart d'heure. Cela peut ne pas paraître si long que ça mais quand ça urge, qu'il fait froid et qu'un vent fort vous bouscule, c'est long. Mais ce n'est pas tout, l'intérieur est envahi de neige qu'il a également fallu pelletée, le vent souffle tellement dans le coin qu'elle s'est infiltrée par les petits jours du haut de la porte. A l'intérieur il souffle un fort courant d'air entre la porte mal jointe aux murs pas droits. Sinon les toilettes se résument à un simple trou dans le sol et ça c'est grave.

 

 


Publié à 15:00, le 1/09/2019,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien