Traversée de l'Islande à skis en hiver
.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Rubriques


Sites favoris

Mon FORUM sur l'ISLANDE
Trek du Laugavegur en 2007
Trek ISLANDE 2010
Trek Laugavegurinn ISLANDE 2009
Traversée de l'Islande à skis avec pulka
Le plateau de l'Aubrac
Traversée de l'Islande à skis -mars 2014-

Camp n°1 dans le Sprengisandur

Soudain notre guide s'arrête et sonde la neige en retournant son bâton. Il cherche un emplacement où la couche de neige sera assez épaisse pour installer les tentes. Il en faut une bonne quarantaine de cm pour planter les skis. A noter au passage que les skis doivent être plantés avec les carres vers les tentes pour qu'elles ne scient pas les cordes d'amarrage.

Nous établissons le campement à 64° 52 136 et 18° 11 518 avec seulement 5 satellites en vue directe donc précis à 25 mètres. Nous montons en hâte la première tente dans le vent qui se lève avec la venue du soir. Les nuages reviennent aussi, mais nous n'allons quand même pas pleurnicher parce que le soleil n'est plus là, nos larmes risqueraient de geler et nous empêcheraient d'admirer les étoiles les nuits prochaines. Rob s'y engouffre et commence à faire fondre de la neige pour la préparation du dîner. Nous montons les autres tentes, vidons nos traîneaux de plastique et démarrons la construction d'un grand mur de neige pour protéger les tentes. En effet Rob a appelé un météorologiste par téléphone satellite et il lui a été dit qu'une tempête se prépare avec des vents forts dans un flux de sud ouest. Ca va secouer un peu. Pourvu que nous ne restions pas coincé plusieurs jours ici... Nous sommes presque tous de jeunes et forts gaillards capables de résister à ça mais si les voyages forment la jeunesse, le vent islandais déforme les tentes. Nous tâchons donc de nous appliquer à les monter correctement.

C'est assez calme pour le moment et très beau comme coin, mais la beauté de l'endroit cache un réel danger. Combien de campeurs ont dû appeler en urgence les Icelandic Rescue Team après s'être  retrouvés à ciel ouvert ? Les mêmes qui m'avaient ramassé une fois dans le Maellifellsandur.

Tout est plat dans le secteur comme si le relief avait été effacé de longue date par les vents incessants du Sprengisandur qui ont la voie libre pour prendre leur élan.

Sur les 71 espèces d'oiseaux nichant en Islande nous n'aurons vu qu'un seul petit moineau venu tenter de nous subtiliser quelques miettes de pain à l'occasion du repas, Nous nous demandons d'où il peut bien sortir, nous sommes à 100 kms de toutes habitations.


Publié à 13:56, le 1/04/2018,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien