Traversée de l'Islande à skis en hiver
.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Rubriques


Sites favoris

Mon FORUM sur l'ISLANDE
Trek du Laugavegur en 2007
Trek ISLANDE 2010
Trek Laugavegurinn ISLANDE 2009
Traversée de l'Islande à skis avec pulka
Le plateau de l'Aubrac
Traversée de l'Islande à skis -mars 2014-

Sortie pipi à la lampe frontale

Il doit être 19h30 quand je ressors avec Kuba histoire de prendre un peu l'air, car à rester enfermés nous finissons par étouffer. En rentrant il flotte une douce odeur de Maïzena, Rob est en train de nous préparer des crèpes. C'est la fête !

On a passé l'après-midi à tourner en rond, comme des fauves en cage. Rob s'isole dans une pièce à l'étage pour appeler son contact au service météorologique de Reykjavik. Le météorologiste lui donne des prévisions météo sur mesure pour demain après qu'il lui ai donné notre position GPS. Le résultat tombe : la tempête va durer 2 jours avec des vents violents, jusqu'à 25 mètres par secondes, nous allons donc griller notre journée de sécurité ici demain. Mais malgré les prévisions Rob reste optimiste car les prévisions restent toujours plus ou moins aléatoires ici, le temps est très dur à prévoir avec sûreté. Wait and see...

La journée du lendemain est longue, l'inactivité nous pèse, petit moment de nostalgie dans l'oisiveté, je pense à ma famille. J'épluche le livre d'or et les quelques bouquins qui se trouvent sur une étagère, je lis même quelques passages d'une bible qui traîne là. Nous profitons de ces moments de répit pour échanger nos adresses mail.

A force de transpirer tous les jours je commence à être vraiment sale, je colle, ça me gratte... Aussi je décide d'aller me laver les cheveux dans une bassine de la cuisine à l'aide d'une tasse. Notre ami belge Erik en profite pour se raser, la cuisine se transforme un court instant en salle de bains.

Après le dîner notre ami russe Maxim fabrique un dé à l'aide d'un vieux morceau de bois trouvé sous une couchette. En plus il est bricoleur ! Il le taille à l'Opinel et le fignole à la râpe à fromage pour lui donner une forme cubique parfaite. Ou presque. A la guerre comme à la guerre... Ce dé va nous servir à jouer à un jeu russe : le Dogonyalki. C'est une version simplifiée du jeu des petits chevaux. Pour les pions j'ai les abricots secs, Odile a les pruneaux séchés et Helina a des restes de bougies. Ayant perdu, à la fin de la partie, de rage je mange mes pions.


Publié à 09:00, le 1/08/2017,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien