Traversée de l'Islande à skis en hiver
.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Rubriques


Sites favoris

Mon FORUM sur l'ISLANDE
Trek du Laugavegur en 2007
Trek ISLANDE 2010
Trek Laugavegurinn ISLANDE 2009
Traversée de l'Islande à skis avec pulka
Le plateau de l'Aubrac
Traversée de l'Islande à skis -mars 2014-

Deuxième tentative de départ de Nyiadalur

Ce matin lever une heure plus tôt pour une longue journée, nous avons mis nos montres à sonner à 6h00. Nous déjeunons rapidement et partons dès 7h30. Une nouvelle journée de survie nous attend. Nous n'avons mis qu'une heure et demi avant de nous lancer car avec toutes les facilités offertes par le fait de dormir dans du dur nous avons commencé à préparer nos paquetages dès hier soir.

La météo est loin d'être magique en Islande, certes le vent a baissé mais il souffle toujours fort. Nous nous sommes tous couverts en trois couches en haut et en bas.

Avant de nous lancer notre vénéré guide Rob nous demande : "are you ready for rock'n roll ?". J'ai plutôt l'impression que le vent va nous faire twister... Nous nous lançons, laissant les cris du vent mourir contre les gouttières du refuge.

Il est prévu que nous traversions une mini chaîne de montagne, avec plusieurs cols à plus de 1000 mètres à passer. Sous les latitudes de l'Islande 1000 m équivalent à 3000 ou 3500 m dans les Alpes. Et en plein hiver cela risque de secouer.

Nous commençons l'ascension, et arrivons au mini aérodrome de Nyiadalur, le manchon nous indique que le vent vient du Sud, le manchon est complètement à l'horizontale. Si le vent vient du sud cela signifie que nous allons avoir le vent de face une fois de plus.

Nous atteignons enfin le premier col, le vent redouble, la neige tombe à l'horizontale assez fort. Les pentes sont la plupart du temps verglacées sous l'action du vent, le sommet des crêtes exposées se retrouvent à nu sans neige car le vent a tout balayé.

A un moment donné une corde de mon harnais casse et ma pulka se renverse dans un dévers, me faisant chûter en me tirant vers le bas de la pente. Assis par terre je m'efforce ne pas glisser plus bas en me cramponnant assis à mes bâtons. La personne qui me suit (je ne sais plus de qui il s'agit tant je suis préoccupé à me stabiliser) me crie dans le vent : "Stay on your skis it's safer !".


Publié à 09:46, le 1/03/2017,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien