Traversée de l'Islande à skis en hiver
.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Rubriques


Sites favoris

Mon FORUM sur l'ISLANDE
Trek du Laugavegur en 2007
Trek ISLANDE 2010
Trek Laugavegurinn ISLANDE 2009
Traversée de l'Islande à skis avec pulka
Le plateau de l'Aubrac
Traversée de l'Islande à skis -mars 2014-

Camp N° 2 après Hagongulon

Nous sommes partis à 7h30 ce matin, il est à présent 18h00 et Rob ne semble pas pressé de s'arrêter pour installer le campement. Et oui car ce soir nous campons étant donné que le prochain refuge est trop distant pour être atteint aujourd'hui. Je suis épuisé, je baille à plusieurs reprises debout sur mes skis, je ne skie plus que comme un automate. La luminosité est vraiment plus faible à présent, la nuit arrive, nous approchons 18h30.

Nous finissons de traverser le lac Hagongulon. J'avais repéré ce grand lac sur les cartes et pensais que nous allions le contourner, mais Rob nous apprend qu'il est plus à considérer comme une zone marécageuse qu'autre chose, qu'au plus profond le lac ne fait que quatre mètres et qu'il gèle donc très facilement. Il nous précise que nous continuons encore un peu car tous les kms alignés aujourd'hui ne seront pas à effectuer demain, demain l'étape sera longue de 25 kms. Il nous dit que ce soir il y a une nouvelle soupe de prévu au dîner, cela agit comme une rustine psychologique. Mais je suis quand même à bout de force avec cette journée marathon, je crache mes tripes comme un troll pris au collet.

A 19h00 sonnantes Rob s'arrête, je lui montre un emplacement bien enneigé qu'il semble d'ailleurs avoir repéré lui aussi. C'est sur cette congère que nous planterons les tentes. Nous sommes entourés de rochers ce qui nous évitera d'avoir à construire des toilettes. Nous désignons un rocher et décidons d'un commun accord qu'il fera office de "poupou rock".

Rob nous prépare un dîner royal avec two courses, soupe + plat de pâtes dans lesquelles une plaquette de beurre y passe. Nous cuisinons avec un réchaud à essence alimenté par de l'essence blanche car à ces températures-là le gaz gèle.

Pendant que je me brosse les dents debout près la tente je médite sur ces rocambolesques 48 heures.


Publié à 11:48, le 1/12/2016,
Mots clefs :
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien